Le Cold mail ou Cold Emailing: le guide

Dans le domaine du marketing digital, il existe plusieurs techniques subtiles pour convertir les prospects en clients. Parmi celles-ci figure le cold emailing encore appelé cold mail. Ce type de campagne marketing comporte des règles qu’il importe de respecter si vous souhaitez accroître vos chances de réussite. Découvrez comment optimiser votre stratégie de cold mailing et augmenter par conséquent votre chiffre d’affaires.

Le cold mail, c’est quoi ?

Le cold emailing est une expression désignant l’envoi d’email à des prospects ayant peu, voire aucune interaction avec votre entreprise ou marque. En général, les sociétés contactent les prospects professionnels, car elles voient en eux des clients potentiels. Aussi, cette technique de marketing comporte une multitude d’avantages.

Votre entreprise peut opter pour le cold mail dans le but de :

  • Convaincre les leads à passer rapidement à l’action ;
  • Permettre à l’équipe de commerciaux de se concentrer sur l’essentiel ;
  • Réduire les dépenses en campagnes marketing.

Voir aussi : 30 conseils et idées pour ne jamais tomber en panne d’idées pour votre newsletter

15 conseils pour améliorer votre cold emailing

Découvrez des conseils utiles pour accroître les performances de votre cold emailing.

Miser sur la concision

Une première astuce pour réussir le cold mailing est de rester concis dans vos messages. Vous pouvez par exemple utiliser un chronomètre pour déterminer en combien de minutes votre mail sera lu par le prospect.

Faire preuve de cohérence

Un critère important du cold email est la cohérence. En effet, il doit y avoir un lien entre le message, la cible et l’approche adoptée. Par exemple, il ne faudra aborder qu’un seul sujet dans chacun de vos mails, en vous assurant qu’il fasse partie des centres d’intérêt du prospect. Ces derniers peuvent être déterminés en consultant son profil LinkedIn.

Apporter une valeur ajoutée

À l’instar de l’inbound marketing, il est indispensable pour la réussite de votre campagne d’email que cette dernière offre une valeur ajoutée au prospect. N’hésitez pas à lui poser des questions et instaurer un réel partage de compétences. Cela permettra de susciter un échange mutuel.

Éviter de parler directement du produit ou de l’entreprise

Pour attirer efficacement l’attention du prospect, il ne faut surtout pas parler de vous dans vos mails. En effet, il y a peu de chance que votre produit soit ce qui l’intéresse au début.

Apprendre régulièrement de votre audience

L’idéal pour améliorer votre stratégie de cold mailing serait d’interroger le prospect sur son entreprise, son produit ou son secteur d’activité. Cela vous permettra d’ajuster votre approche et de connaître ses véritables besoins.

Ne surtout pas vendre votre produit ou service

Rappelez-vous à chaque fois que votre entreprise ou produit n’est pas le sujet du cold email. De ce fait, il faudra éviter de vanter les mérites de vos produits ou services d’entrée de jeu. Il vaut mieux attendre que l’initiative vienne du prospect, lorsque celui-ci demandera ce que vous proposez comme solution.

Donner à vos mails un aspect plus humain

Lorsque le cold emailing est automatisé à outrance, il perd son aspect humain. L’objectif de l’automatisation est seulement de gagner du temps en évitant d’avoir à vous occuper personnellement des tâches répétitives. Les prospects doivent avoir l’impression qu’ils échangent par messagerie électronique avec un être humain et non une machine. Pour ce faire, pensez à personnaliser vos messages.

Miser sur la relance

Les campagnes d’emailing par définition consistent à envoyer plusieurs emails aux prospects. Pour cela, misez sur la relance en veillant à envoyer au moins 3 courriers électroniques à votre cible, mais de façon espacée.

S’adapter à chaque type de prospect

L’un des secrets pour un cold mailing performant est de s’adapter à chaque prospect. Il n’existe pas de solution miracle qui soit applicable à toutes les cibles. Pour cette raison, il est conseillé d’ajuster votre message, car il pourrait convenir à un client A et déplaire à un client B.

Tester les emails en interne

Pour être sûr que votre message est captivant, pensez à le lire vous-même et à voix haute. Cela vous permettra de savoir si vous avez adopté un ton trop formel pour le prospect. Peut-être qu’il ne l’est pas assez et qu’il faut faire des réajustements. En somme, vous devez vous mettre à la place de la cible.

Éviter d’être insistant dans les campagnes d’emailing

Si vos 3 premiers messages restent sans réponses, n’insistez pas. Les clients ont horreur de cette attitude qu’ont les fournisseurs à être invasifs. De même, lorsqu’un client se désengage de vos emails, ne passez pas par les spam. Cela ne ferait que ternir votre réputation.

Employer un ton humble

L’humilité est une grande vertu, y compris dans le marketing digital. Veillez donc à utiliser un ton humble dans vos messages.

Savoir inspirer la confiance

Un autre point important est qu’il faudra que vos propos reflètent un esprit confiant et perspicace.

Choisir le bon timing

Le choix du timing peut jouer un rôle décisif dans la réussite de votre cold mailing. Si certains prospects aiment consulter leurs emails tôt le matin (de 7 h à 10 h), d’autres préfèrent le faire à la fin de la journée. Sélectionnez les meilleures tranches horaires pour accroître votre taux d’ouverture.

Soigner l’objet de vos mails

Bien qu’il soit coutume de dire qu’on ne juge pas un livre à sa couverture, c’est exactement ce que font les prospects. Pour cela, il faudra mieux choisir l’objet de votre mail de prospection si vous voulez optimiser le taux d’ouverture.

About The Author

Reply