30 conseils et idées pour ne jamais tomber en panne d’idées pour votre newsletter

En panne d’idée pour les contenus de vos campagnes d’emailing ? À la recherche de quelques conseils pour améliorer la gestion de votre newsletter et assurer une fluidité dans le temps ?

SI vous publiez régulièrement du contenu par email, vous savez que le défi consiste à garantir un contenu décent suffisant pour que les lecteurs restent intéressés, engagés et touchés par vos courriels.

Vous trouverez dans la suite de cet article 31 conseils séparés en deux catégories :

  • La première comprend 10 conseils pour assurer la fluidité du contenu et ne jamais tomber en panne sèche de contenu
  • La deuxième partie comprend 21 conseils et idées de contenus réels pour vous faire gagner du temps de réflexion.

10 Conseils assurer une bonne fluidité du contenu de votre newsletter

1-      Conserver un dossier de contenu

Trouver le contenu pour sa newsletter peut devenir une priorité lorsque les délais sont serrés. Vous êtes alors sous pression pour trouver rapidement des idées pertinentes…

Une meilleure approche consiste à garder un dossier ou un fichier « contenu de la newsletter » ouvert en permanence quelque part sur votre PC ou votre bureau. Vous pouvez l’utiliser pour stocker les idées et les contenus au fur et à mesure qu’elles vous viennent à l’esprit.

Pour que cela fonctionne, vous devez garder la newsletter à l’esprit à tout moment. Les choses que vous voyez, lisez ou entendez sont alors plus susceptibles de déclencher une réaction du type « ce serait un bon sujet/une bonne idée pour la newsletter ».

2-      Développer un contenu de réserve

Il est utile d’avoir des contenus de réserve pour les périodes où la situation est tendue. Rédigez un article « impérissable » et qui ne perdra pas sa pertinence pour votre public et conservez-le pour les cas d’urgence. Si vous êtes vraiment bloqué, vous pouvez utiliser votre réserve pour remplir le prochain numéro.

L’inconvénient de cette tactique est qu’une telle réserve fournit une bonne excuse pour sauter l’élaboration du contenu d’un numéro. Après tout, il y a la réserve à utiliser…

3-      Surveillez vos chiffres

Chaque fois que vous envoyez des emails à votre liste, vous devriez recevoir un rapport intéressant sur le nombre de personnes qui ont ouvert le courriel ou cliqué sur un lien, etc. Utilisez ces rapports pour connaître les intérêts des lecteurs. Si un sujet particulier a fait exploser les taux d’ouverture, vous savez où concentrer davantage de contenu à l’avenir.

Examinez également les rapports de votre site web. Quelles sont les parties du site les plus populaires ? Quels mots et expressions les gens utilisent-ils pour vous trouver dans les moteurs de recherche ? Quels mots et expressions utilisent-ils dans votre moteur de recherche sur le site ?

Toutes ces informations donnent des indices sur le type de contenu susceptible d’intéresser le plus les gens.

4-      Inscrivez-vous aux lettres d’information de vos concurrents

Surveillez les autres newsletters dans votre domaine pour obtenir des idées que vous pouvez adapter et appliquer à votre propre publication.

Le but est d’avoir quelques sources d’inspiration, il ne faut surtout pas copier le contenu de vos concurrents.

5-      Allez là où vont vos lecteurs

Regardez les sites qu’ils visitent et découvrez ce qui les intéresse. Consultez les groupes de discussion, les forums en ligne, les discords, les groupes Facebook, les sites médiatiques, les blogs, etc… et choisissez les sujets qui semblent susciter beaucoup d’intérêt et de couverture parmi vos lecteurs.

Utilisez les moteurs de recherche généraux et de blogs pour trouver des thèmes et des sujets pertinents. Que dit la communauté des blogueurs à propos de votre entreprise, de vos produits, de vos services ou de votre secteur ?

6-      Parlez aux représentants des ventes et au service clientèle

Les personnes qui traitent avec vos clients et prospects au quotidien sont une super source d’information sur les problèmes, questions et intérêts de ces derniers dans le cadre de vos produits et services. Obtenez donc leur avis sur des contenus utiles.

7-      Partenariat

Vous pouvez être sûr que vos lecteurs partagent des intérêts avec les lecteurs ou les clients d’autres bulletins d’information ou d’autres entreprises qui ne sont pas des concurrents directs.

Le partenariat avec ces bulletins d’information et ces entreprises est un moyen évident de partager la charge de contenu. Vous fournissez du contenu pour la lettre d’information de votre partenaire, et ils fournissent du contenu pour la vôtre.

8-      Recycler du contenu

Vous ne devez pas continuer à écrire de nouveaux documents justes pour la newsletter. Recyclez le contenu d’autres secteurs de votre entreprise, en particulier si les lecteurs de la newsletter ont peu de chances de l’avoir jamais vu.

9-      Laissez les lecteurs choisir

Sur vos formulaires d’inscription, pensez à laisser un espace pour que les lecteurs puissent suggérer des sujets qu’ils aimeraient voir couverts. Encouragez les lecteurs à vous faire part de leurs commentaires à tout moment.

10-  Envisagez de réduire la longueur et la fréquence

Si vous avez vraiment du mal à trouver un contenu attrayant pour chaque numéro, reconsidérez votre fréquence de publication et/ou la longueur de votre courrier électronique.

Il ne sert à rien de publier pour le plaisir de le faire. Si vous ne fournissez pas en permanence un contenu attrayant et pertinent aux gens, vous perdrez rapidement leur intérêt.

Comme les destinataires apprécient leur boîte de réception, ils ne se contenteront pas d’ignorer un contenu médiocre (comme vous le feriez, par exemple, d’une annonce de journal mal rédigée). Les rapports de spam en sont la conséquence logique.

Réduisez donc la fréquence ou la durée à un niveau qui vous permette de garantir le maintien d’une norme de contenu cohérente à long terme.

Maintenant, qu’en est-il de certaines idées de contenus réels ?

20 Idées de contenu pour vos newsletters

1-      Problème / solution

Identifiez les problèmes courants rencontrés par votre lectorat et proposez des solutions. N’en faites pas une affaire trop personnelle en trouvant toujours de manière commode des problèmes qui ne peuvent être résolus qu’avec votre propre expertise ou produit rémunéré. L’autopromotion est une bonne chose, mais pas si elle se fait au détriment de la valeur ajoutée.

2-      Comment faire

Rédiger un guide sur la meilleure façon d’entreprendre une tâche particulière ou d’utiliser un produit ou un service particulier.

3-      Les meilleurs conseils

Produisez une série de conseils qui aident les gens à mieux faire leur travail ou à tirer le meilleur parti de vos produits, services ou tout autre élément susceptible d’intéresser les lecteurs. Il peut s’agir par exemple de conseils pour mieux utiliser votre PC, ordinateur portable, ou téléphone portable, ou de conseils sur la gestion du temps.

4-      Opinion / analyse

Offrir une analyse réfléchie ou une opinion subjective sur un sujet, une idée, un événement, une nouvelle, un produit, une entreprise, le développement d’une industrie, une performance, etc.

5-      Se tourner vers l’avenir

Rédigez un article qui prédit l’avenir du secteur dans lequel vous êtes impliqué. Quelque temps après, rédigez un article de suivi examinant si vous aviez raison ou non (et si vous aviez tort, pourquoi ?)

6-      Histoire d’horreur ou de catastrophe

Rédigez un article sur une expérience ou une décision commerciale difficile ou désastreuse, et utilisez-le pour tirer des leçons pour d’autres situations commerciales pertinentes. Les lecteurs aiment lire les problèmes des autres et la façon dont ils les ont traités.

7-      Étude de cas

Réalisez une étude de cas mettant en valeur votre produit ou service. Mais ne vous contentez pas d’écrire une étude de cas fade qui incite tout le monde à appuyer sur le bouton de suppression.

Vous devez avoir plus qu’un client qui dit : « Nous avons utilisé le produit et il a fonctionné pour nous ». Il y a une différence entre une étude de cas et un témoignage.

Regardez les études de cas qui vous impressionnent le plus. Elles contiennent sans aucun doute de nombreux détails pratiques dont les lecteurs peuvent s’inspirer, ainsi que des chiffres réels qui permettent de mieux évaluer l’impact des mesures prises.

8-      Saisonnalité

Reliez vos articles à la saison. Pensez à la fois en termes de vacances et de saisonnalité des affaires. Par exemple, de nombreux services de marketing par courrier électronique produisent désormais des bulletins d’information qui conseillent les spécialistes du marketing sur la meilleure façon d’utiliser l’email pour les promotions de vacances. Je suis sûr qu’il existe des parallèles dans votre secteur.

9-      Critiques

Envisagez d’examiner les produits et services d’autres personnes. Non, pas la concurrence (vos commentaires peuvent suggérer un parti pris). Examinez des outils, des livres et d’autres produits utiles dont vous savez que votre public peut bénéficier, mais qui ne sont pas en concurrence avec vos propres offres.

10-  Contenu éducatif

Envisagez d’utiliser votre newsletter pour constituer un glossaire ou une base de connaissances. De nombreux éditeurs proposent une rubrique « mot de la semaine ».

11-  « Best of ».

Revenez sur ce qui a été le plus populaire auprès des lecteurs dans le passé et envisagez de produire de temps en temps une édition « best of » de la newsletter. N’en faites pas trop, car les gens se lasseront inévitablement des contenus répétés.

Le matériel intemporel produit au début de la vie de votre newsletter n’a probablement atteint qu’une fraction de votre lectorat actuel. Si vous examinez le nombre d’abonnés et la durée des abonnements, vous trouverez peut-être une mine d’informations qui sont effectivement nouvelles pour la majorité des destinataires.

Le contenu « Best of » est également une excellente solution en cas d’urgence… lorsque vous êtes bloqué pour le contenu.

12-  Enquêtes / demande d’informations en retour

Une autre excellente solution en cas d’urgence (et à d’autres moments) est l’enquête auprès des lecteurs ou une demande de retour d’information spécifique. Vous pouvez le faire pour donner aux lecteurs une chance de contribuer à l’orientation future de la newsletter. Vous pouvez également leur demander leur avis ou leur réaction sur d’autres sujets.

13-  Recommandations d’événements

Indiquez aux gens les événements utiles, en ligne ou non : webinaires, conférences, ateliers, etc.

14-  Liens de ressources

Certaines newsletters sont entièrement basées sur l’idée de diriger les gens vers des ressources utiles ailleurs sur Internet. Presque tous les hommes d’affaires ont un problème de temps (pas assez). C’est pourquoi passer au crible le marasme en ligne pour repérer les liens les plus utiles est un service que tout le monde apprécie.

Dirigez les gens vers des sites web, des articles, des outils en ligne, etc. de tiers qu’ils sont susceptibles d’apprécier… idéalement avec une brève explication des raisons pour lesquelles vous pensez que ces ressources valent la peine d’être notées.

15-  Anecdotes, histoires et citations amusantes ou inspirantes

Ce n’est pas l’objet principal d’une newsletter, mais il est bon de le diffuser de temps en temps ce genre d’informations.

16-  Répondre aux commentaires

Envisagez la création d’une section dédiée au bulletin d’information pour répondre aux questions des lecteurs. Cette dernière peut habituellement donner un coup de fouet à votre créativité, vous donner l’occasion de démontrer votre expertise et donner aux lecteurs (à juste titre) l’impression que vous les écoutez vraiment.

En effet, vos lecteurs peuvent être une merveilleuse source de contenu en eux, si vous pouvez les persuader de contribuer par leurs propres articles, blagues, commentaires, interviews, conseils, questions, témoignages et plus encore. Des bulletins d’information entiers peuvent être construits uniquement à partir des contributions des lecteurs (pensez aux listes de discussion).

17-  Interviews

Les interviews sont très riches en contenu. C’est comme choisir un sujet et demander à quelqu’un d’autre d’écrire l’article. Vous pouvez interviewer des personnes au sein de votre organisation, un lecteur, un client ou un expert d’un aspect connexe des affaires.

Ne sous-estimez pas l’effort que vous devez fournir. Le choix de l’interlocuteur, le sujet de l’entretien et les questions elles-mêmes doivent faire l’objet d’une réflexion approfondie. Et si l’entretien est verbal, vous aurez besoin de temps pour transcrire et modifier l’enregistrement.

18-  Actualités

Il n’y a pas de risque à rapporter des informations pertinentes sur l’industrie, mais il est peu probable que cela soit un coup de maître pour faire de votre newsletter un ouvrage unique. À moins que vous ne le fassiez très bien.

19-  Les listes

Jetez un coup d’œil à n’importe quel site médiatique publiant des articles pratiques et les pages les plus populaires portent généralement des titres comme « Top 5 des solutions… », « 10 Tips pour… », « 9 étapes pour… ».

N’hésitez pas à utiliser ce genre de liste de temps en temps.

20-  Quizz

Enfin, donnez aux lecteurs la possibilité de tester leur expertise grâce à un quiz interactif. Une fonction amusante à part entière, vous pouvez également les relier à vos produits et services. Par exemple, vous pouvez utiliser un quiz pour identifier les domaines d’ignorance que seule votre expertise peut combler !

En espérant que ces 30 conseils vous permettront de ne plus jamais paniquer à l’approche de votre newsletter et de vos futures campagnes d’emailing.

About The Author

Reply